Entretien de vos patures

pature_herbe_crottinHippo-Services vous propose le ramassage mécanique des crottins en prairie, le hersage est courant mais n’est pas la solution idéale !

Je vous invite à prendre un peu de temps pour lire ce qui suit…et pour les personnes qui souhaitent des références bibliographiques, un dossier est accessible ici – Dossier ramassage des crottins

 

La production de crottins QUOTIDIENNE d’un cheval en prairie

-         en moyenne 3 à 5 m²

 La condition pour que les crottins soit de l’engrais pour la prairie

-         un compostage de plusieurs mois SINON…

 Les risques

 -         Le parasitisme interne du cheval (vers) est évacué dans les crottins et y prolifère pour infester l’herbe et potentiellement être de nouveau ingéré par l’animal.

-         Quant aux parasites externes (mouches, moucherons…), ils s’y logent systématiquement, notamment pour la ponte.

-         Si l’on ajoute à cela des vagues de pluie ou d’humidité, ces zones deviennent très rapidement un nid idéal pour un très grand nombre de parasites, augmentant considérablement leur population.

 Les Explications

-         Quand un cheval a consommé toute l’herbe appétente disponible, s’il n’a pas de foin à disposition, il devient moins regardant et s’attaque aux zones de refus, son organisme l’obligeant à brouter.

-         Il ingère donc par nécessité une flore contaminée(crottins),pauvre en valeur énergétique et réfutée en temps normal par son organisme.Cette attitude entraîne progressivement un déséquilibre organique pouvant entraîner un affaiblissement immunitaire.

Les solutions

-         Une zone de refus est inévitable et représente en moyenne plus de 30 % de la surface pâturée, cependant il est possible de la gérer et donc de la limiter. Deux mots d’ordre : une gestion de la qualité de l’herbe et une élimination régulière des zones de crottins.

-         Eliminer les crottins surtout pour les petites surfaces de moins d’1 hectare accueillant plus de 2 chevaux.

-         Le hersage ne fait qu’étendre les crottins ainsi que les parasites qu’ils contiennent et n’est donc pas une solution utile en terme d’hygiène et de gestion des parasites.

En conclusion

-         Les refus sont les « toilettes » du cheval, contrairement aux bovins, les chevaux ne mangent pas autour de leurs déjections, s’il le font, c’est uniquement parce qu’ils n’ont pas le choix et manquent de surface à pâturer.

-         Si vous n’avez pas de zone de refus ou si vous voyez vos chevaux y manger, il est temps de penser à ramasser leurs crottins afin de leurs donner une zone propre, sans parasites.

-         L’élimination des crottins entraîne également :

  • La diminution jusqu’à la suppression des zones de refus
  • donc un agrandissement de la surface à pâturer…
  • donc un temps de repos et de repousse plus long pour l’herbe déjà pâturée !